Système de peinture en phase aqueuse

Les critères de cette durabilité sont les suivants : l’élasticité, la perméabilité à la vapeur d’eau, l’étanchéité, la rétention de brillant, et la résistance à la traction.

Les diagrammes suivants permettent de comparer les propriétés des peintures en phase aqueuse Sikkens, que nous utilisons pour nos fenêtres, à celles des peintures en phase solvant.

Elasticité

Les variations de température et d’humidité soumettent le bois à un processus continuel de contraction / dilatation. Le système de peinture doit pouvoir supporter durablement ces mouvements sans se fissurer.

Ce diagramme montre que l’élasticité des peintures en phase solvant diminue plus vite que celle des peintures en phase aqueuse, en cas d’exposition continue aux intempéries.

Perméabilité à la vapeur d'eau

Une des propriétés du bois est de véhiculer de la vapeur d’eau.

Le système de peinture utilisé doit donc être fortement perméable, afin d’éviter tout dommage lié à la pression de la vapeur d’eau (par ex. écaillage, cloquage).

Ce diagramme montre que la résistance des peintures en phase solvant à la perméabilité à la vapeur d’eau est jusqu’à 5 fois supérieure à celle des peintures en phase aqueuse.

Rétention de brillant

Le système de peinture en phase aqueuse présente une bien meilleure durabilité et stabilité de sa brillance que le système de peinture en phase solvant.

Résistance à la traction

Une forte résistance à la traction détermine la bonne adhérence de la peinture. Cela a été testé au moyen de différentes pièces de bois disposées en croix et diversement exposées à l’humidité.

Le diagramme montre que même avec un taux d’humidité élevé, la résistance à la traction des peintures en phase aqueuse est bien supérieure à celle des peintures en phase solvant.

Etanchéité

Le système de peinture doit assurer une bonne protection contre l’écoulement de l’eau.

Le diagramme montre que l’étanchéité des peintures en phase aqueuse est plus de 2 fois plus élevée que celle des peintures en phase solvant.